3 tendances qui définiront le marketing mobile en 2018

Cette année 2018 s’annonce comme une grande année pour le marketing mobile, avec des budgets qui devraient augmenter, d’importantes fusions et introductions en bourse et l’arrivée d’Harry Potter dans le monde réel via un jeu de réalité augmentée. 2018 sera en effet l’année où la réalité augmentée va exploser et va s’imposer de plus en plus dans le paysage du web.

Les principaux challenges du mobile seront toujours bien présents en 2018, comme la nécessité de créer des expériences plus fluides. Les spécialistes du marketing sont plus que jamais convaincus du rôle crucial des mobiles dans l’activation des canaux adjacents (à l’aide de la géolocalisation par exemple). Il existe une prévalence croissante des expériences connectées intégrées. Les influenceurs, les médias sociaux, les chatbots et les applications de messagerie resteront également au centre des préoccupations des marques.

Découvrons ensemble six tendances globales qui auront une incidence sur le marketing mobile en 2018.

#1. Expérience client

Des expériences hors ligne et en ligne parfaitement intégrées, contextuellement pertinentes et en temps réel (à l’aide du mobile entre autre), offrent une valeur additionnelle significative aux consommateurs.

Le prochain challenge de l’expérience client sera certainement lié à la combinaison efficace de la recherche visuelle et de la reconnaissance des images avec la réalité augmentée et l’intelligence artificielle. Ces technologies permettront de développer de nouvelles expériences qui iront au-delà des mots. En 2018, plus de marques prendront des mesures pour s’assurer que leur design de produit et leur esthétique de marque soient facilement reconnaissables grâce à la technologie de recherche visuelle.

Ceux qui tirent parti des données contextuelles et de l’intelligence artificielle pour renforcer l’expérience client sont réellement susceptibles de gagner un avantage concurrentiel à l’avenir.

#2. Contenus éphémères

En 2017, le contenu vidéo et le contenu éphémère ont véritablement explosé. Ces types de contenu sont d’ailleurs particulièrement consultés depuis mobile. En 2018, il est certain que les spécialistes du marketing vont développer des stratégies axées sur ce type de contenus instantanés.

Snapchat en ce sens a montré la puissance du contenu éphémère, qui est d’ailleurs bien plus qu’une mode, et explique comment la communication via photos et vidéos sur un smartphone est devenue un véritable moyen de communiquer. Instagram et Facebook ont ainsi ​​sauté sur la tendance avec leurs propres versions de contenu éphémère (les stories sont en effet disponibles sur Instagram et Facebook). Les marketers avisés chercheront des moyens d’utiliser le contenu éphémère, ce qui est un réel défi, car l’objectif typique du marketing est en premier lieu de créer du contenu qui résiste à l’épreuve du temps.

#3. Requêtes vocales

Les consommateurs ont eu un avant-goût de la facilité et de la commodité de réaliser leurs requêtes via les chatbots, les assistants numériques et autres haut-parleurs intelligents… En 2018, les utilisateurs voudront plus de possibilités liées aux requêtes vocales. Les marketers seront alors nombreux à adapter leur contenu à la recherche vocale. Toutefois, il est évident que la voix ne deviendra pas tout de suite une interface primaire au monde numérique.

Il est clair que les consommateurs sont séduits par les expériences connectées à la voix. Un récent sondage de Strategy Analytics a révélé que 24% possèdent déjà au moins un haut-parleur intelligent (Amazon Echo ou Google Home). Amazon met tout en œuvre pour consolider son rôle de chef de file dans la recherche vocale, notamment en autorisant l’intégration d’Alexa à une foule de nouveaux appareils, tels que les thermostats, les systèmes d’éclairage de la maison, les télécommandes, les automobiles et bien d’autres. Apple via HomePod (bientôt sur le marché) va certainement avoir un potentiel d’adoption important en 2018.

Le défi ensuite pour les marketers sera de personnaliser et de contextualiser ces expériences vocales. Cela nécessite de changer d’état d’esprit et d’appréhender le mobile au-delà d’un simple appareil ou d’un simple canal. C’est pourquoi une stratégie « mobile first » ne suffit plus à l’heure actuelle. Cela implique la suppression de points de friction. Par exemple, il doit exister un moyen simple de pousser l’information depuis un appareil Echo vers le téléphone de quelqu’un, et vice-versa. Le monde est encore et toujours mobile mais de façon différente puisque la voix joue un rôle central.

Et vous, avez-vous déjà pris en compte ces tendances dans votre stratégie omnicanal ?

Recent Posts