Paiement en mobilité et magasin connecté : le combo gagnant !

Avez-vous déjà rêvé à des solutions qui permettraient de quitter un magasin sans avoir à se préoccuper du paiement ? Les solutions de paiement mobile sont actuellement au cœur de l’innovation. Avec l’arrivée des magasins 100% connectés, la question de la traditionnelle « caisse » est largement débattue. Tous les moyens sont bons afin de gérer le paiement de façon plus fluide : QR code, applications, sac connecté, magasin sans personnel…

Un magasin connecté, sans caisse, c’est possible !

Certains magasins s’essaient à la suppression des fameuses caisses de paiement. Ils tentent, de cette façon, de faire vivre une expérience d’achat 100% connectée grâce à l’utilisation d’un smartphone. Celui-ci est un outil central et incontournable tout au long du parcours client. Il devient encore plus important à l’heure actuelle où il permet de de régler les achats.

Vous avez sûrement dû entendre parler d’Amazon Go, magasin de proximité implanté à Seattle qui permet d’entrer dans le magasin, de se servir et de repartir sans passer par la case « paiement ». Le seul prérequis afin de rentrer dans ce magasin est d’être muni de son smartphone et d’activer l’application Amazon Go. A l’entrée du magasin, le client doit simplement flasher un QR code. Les technologies intégrées pour ce programme sont nombreuses : capteurs sensitifs qui détectent les mouvements de prise en main, caméras de reconnaissance faciale, micros et de l’infra-rouge qui analysent les mouvements de chaque client,…

Les bénéfices pour les clients sont nombreux. Par exemple, il n’a pas à scanner les produits qu’il met dans son panier. Ces-derniers sont automatiquement ajoutés à leur compte Amazon. Le paiement est réalisé une fois que l’individu sort du magasin. Il n’a pas à avoir un quelconque moyen de paiement sur lui.

Un magasin où vous êtes seulement accompagné de technologies

En Suède, une supérette sans caisse, sans personnel et sans grande technologie de pointe existe. Vous êtes seul face aux produits et le magasin est ouvert 24h/24 et 7jours/7. Afin d’accéder à cette supérette, vous avez simplement besoin de votre smartphone, comme pour Amazon Go. A l’intérieur, le client doit scanner les produits qu’il achète grâce à son smartphone. Ensuite, tous les mois le client paie par l’intermédiaire de son compte personnel. Le paiement s’effectue de manière mensuelle via le compte personnel du client. L’idée est particulièrement intéressante, surtout pour des lieux très ruraux où peu de magasins et de grandes surfaces sont implantées.

D’autres magasins du même type existent par exemple à Shanghai où le paiement est réalisé immédiatement grâce à l’enregistrement préalable de la carte bleue. En Belgique, ce type de magasin est également utilisé pour une enseigne de bricolage.

Les limites du magasin connecté et autonome

Les parcours d’achat des internautes vont être largement bouleversés avec l’arrivée de ce type de magasins. Toutes les étapes sont déshumanisées, ce qui risque de créer tout un ensemble de freins à l’achat dans l’esprit des individus. La dématérialisation est en effet parfois difficile à comprendre et à accepter pour certains.

D’autre part, ce type de magasin ne crée pas d’emplois car ils n’ont besoin d’aucun « humain ». Or, il a été largement reconnu en Marketing que le personnel en magasin améliore l’expérience client grâce à l’accueil, les renseignements ou même les conseils. Une des limites principales réside donc dans le fait que les magasin 100% connectés ne peuvent offrir une expérience aussi enrichie que celle proposée par un magasin classique. Toutefois, nous pensons que ces deux types de magasins répondent à des besoins différents et que l’un n’empiète pas sur les « plates-bandes » de l’autre…

Le paiement en mobilité

Comme nous avons pu le voir, les retailers sont constamment à la recherche de solutions afin d’améliorer l’expérience d’achat. Cela passe forcément par la volonté de réduire l’attente en caisse. Les enseignes commencent peu à peu à tester quelques innovations dans le domaine. Par exemple, chez Monoprix, les consommateurs ne font plus la queue pour passer à la caisse. Ce service permet un « lâcher de caddie ». En quelques mots, le client laisse son caddie à la fin de ses courses et un service de livraison se charge de ramener les courses chez lui. Le paiement se fait alors à ce moment-là. Un encaissement mobile grâce à une application Monoprix est également en test

Dans le même style, Franprix propose la mobilité des encaissements. Les employés se déplacent auprès des clients dans le magasin afin d’enregistrer tous les achats et de procéder au paiement. A l’heure actuelle, Nespresso et bien d’autres enseignes permettent le paiement en mobilité grâce à des vendeurs équipés de tablettes ou de smartphones permettant de réaliser le paiement.

Attendez-vous à un développement considérable du paiement en mobilité dans tous les secteurs d’activité ! Cela représente un véritable gain de temps pour les consommateurs et une façon de répondre à un des freins majeurs de la vente en espace physique.

Recent Posts